Myélographie chez un chien

Publié le par Anthony

Une BA de 10 ans vient à la consultation pour paraparésie d'apparition subite, sans commémoratif particulier. Rien à signaler d'autre que les troubles neuro. Elle se dégrade si rapidement qu'elle ne présente plus de nociception au bout de 24h d'évolution. Après discussion avec les propriétaires, il est décidé de réaliser une myélographie pour déterminer l'étiologie exacte et éventuellement envisager une opération. Voici les images:

Comme on peut le constater, le produit de contraste est stoppé net en L3 à hauteur de l'espace intervertébral avec L4. Pas une goutte de produit ne peut passer après, que ce soit dorsalement, ventralement ou latéralement, ce qui est constaté sur 3 radios à 20 minutes d'intervalle, même après avoir mis la chienne à la verticale pour faire avancer le produit. Je n'ai pas pu faire la myélographie par voie basse et seule la voie haute a été accessible, à mon grand désespoir: l'aiguille passait dans le canal médullaire, le chien avait le "jerk" caractéristique mais le LCR ne refluait pas. Hypothèse: trop grande pression intradurale qui empêchait le reflux. J'aurais dû injecter un peu de produit histoire de voir je pense.

D'après l'apparition brutale et l'absence totale de passage de produit de contraste, je pense à un hématome extra-médullaire et intradural en 1er lieu. Je n'exclue pas une tumeur (à priori méningée mais une très grosse tumeur médullaire peut aussi donner ce genre d'image) mais la clinique n'est pas en sa faveur, en tout cas si elle est seule à faire compression. L'hématome a pu arriver suite à un traumatisme ou des suites de la décompensation d'un autre processus, une tumeur vraissemblablement. Quoi qu'il en soit, un hématome de cette ampleur signe la paralysie irréversible et même si une opération était envisageable, les chances de récupération fonctionnelle sont extrèmement réduites (quoique de 50% à ce stade quand on a affaire à une "simple" hernie discale opérée en moins de 48h).

Au final je pense donc à un hématome +++ mais la myélo ne peut pas conclure sur sa présence seule ou en association avec une tumeur (méningée, médullaire). Un scanner ou IRM s'imposerait pour le diagnostic définitif. Joli cas de myélographie pour ma 1ère sans avoir de neurochirurgien réputé derrière moi...

petit lien très utile pour les vétos qui font de l'interprétation myélographique, le site du service d'imagerie de l'ENVA, accessible en ligne et très pédagogique: http://cours.vet-alfort.fr/recherche.php?texte=&auteur=&promo=&discipline=10&submit=Rechercher

Publié dans Neuro

Commenter cet article

hourcq 15/03/2010 14:14


salut,
je vois que tu maitrises pas mal de techniques, peut-être pourras-tu m'aider...
j'aimerais me lancer dans les ponctions de LCR, mais je n'ai aucun véto autour de moi pour m'apprendre. Tu peux m'indiquer un ouvrage ou un  DVD bien imagé qui pourrait me rendre service?
Merci d'avance!


Anthony 17/03/2010 09:21


L'ouvrage de neurologie de L. Cauzinille est très bien pour ça par exemple. Il y a aussi les DVD de chez Med'Com et un n° du Point Vétérinaire avec un "pas à pas" sur
la ponction de LCR.


Laurent 03/06/2007 18:19

D'après Wilfried Maï, le LCR ne reflue pas systématiquement en voie basse. Il est possible alors de comprimer les jugs pour augmenter la pression dans l'espace sous-arachnoïdien (PV 199-79)

FX 29/05/2007 23:40

C'est vrai que l'interêt de la myélo est limité si il n'y a pas de chir possible dans la foulée. Un de mes associés sait faire les myélos mais nous en faisons pas souvent car la chir ne suit pas, on se sert de sa "myélocompétence" pour les ponctions de LCR pour cyto ou electrophorese des prot.
En ce qui concerne mon cas , il n'avait pas de piste de tbles de coag lors de la phase neuro, durant laquelle l'ataxie médullaire , avec démarche raide devant,vacillante à l'arriere, douleur cervicale,marche en s'appuyant contre les murs dominait.
Que devient ton chien ?

Anthony 30/05/2007 08:50

J'ai joué les techniciens avec ce chien mais d'après ce que je sais le scan a été refusé et une exploration chirurgicale avec curetage de l'hématome n'a pas été acceptée non plus. Il est reparti chez lui sous corticoïdes et physiothérapie + gestion des urines, selles, escarres...
Au stade où il en est, il a moins de 5% de chances de récupérer.

FX 28/05/2007 23:11

Tout d\\\'abord , félicitation pour la myélo!!!!
J\\\'ai eu un cas similaire au mois de février sur une braque de 4 ans.
Un traitement cotico et miraculeusement la chienne a récupéré sans séquelle... Mais ce n\\\'est pas terminé, fin Avril je revois cette même chienne pour une plaie à la queue qui ne cesse de saigner. La chienne est anémiée. Je fais une PS NF: Hct 23,7/ GR 3,84/Hgb 8,3.
Le sang prélevé dans un tube sec coagule en 4 minutes donc la coag secondaire est OK , en revanche le tps de saignement gingival est une catastrophe , le lendemain la chienne saigne tjs et l\\\'anémie est aggravée (13,9 / 2,18 / 5,7). Il y a donc un pb de coag primaire: les plaquettes sont en nombre et sur le frottis normales.Je fais alors une mesure du facteur 8 de coag tout en pratiquant une transfusion.
BINGO : facteur de Van Willebrand , activité 30%.. Le pronostic est sombre, au moindre choc la chienne fera une hémoragie. La chienne va aller de mieux en mieux pdt 3 sem (Vit K1/ Vasopressine / cortico) puis difficultés respiratoires: radio : épanchement/ ponction : hémo / Euthanasie.
A posteriori , je pense que les troubles neuros de février étaient dus à un hématome par maladie de Van Willebrand.

Anthony 29/05/2007 09:08

Merci. C'est pas bien compliqué la myélo une fois que tu as la technique de ponction de LCR. J'en ai bouffé pas mal dans un célèbre centre hospitalier de la région parisienne durant mon internat (400 myélos/an) et j'étais un "fou" de la ponction de LCR: je m'entraînais dès que je pouvais sur des animaux fraichement décédés (c'est juste une aiguille injectée àun endroit bien précis, rien de barbare là dedans pour ceux que ça ferait bondir). Par contre, le prochain coup je monopoliserai une ASV de gré ou de force pour m'aider parce-que tout seul, c'est un peu galère de faire les radios, surveiller l'AG, manipuler le chien entre 2 radios...
Quand j'ai dit à mon boss que je savais faire les myélos, il a tout de suite bondi en l'air en me demandant de faire celle-ci au plus vite et en commençant à dire qu'on ne réfèrerait plus jamais cet examen à partir de maintenant. Mouais, sur le papier c'est bien joli d'avoir un diagnostic au bout de plus d'1 heure d'anesthésie mais si personne ne peut assurer la chir éventuelle sur la même anesthésie derrière, ça n'a pas grand intérêt selon moi (sauf confirmation d'une dégénérescence ou d'une embolie fibro-cartilagineuse).
Sinon pour le cas, je me suis également demandé si un trouble de la coagulation primaire ou secondaire ne pouvais pas être à l'origine des signes mais en l'absence de tout autre manifestation hémorragique ou pétéchiale, je n'ai pas poursuivi dans cette voie car un hématome localisé uniquement à la moelle est certes possible mais quand même plutôt rare.
Pour ton chien, quel était le stade des troubles neuros?