Lymphome médiastinal chez un chien

Publié le par Kikivet

Une chienne de 1 an et demi est amenée en urgence pour dyspnée majeure et discordance d'apparition aiguë.

Une échographie thoracique met en évidence un volumineux épanchement péricardique et une microcardie importante + une tamponnade. Une échographie abdominale révèle une hépatomégalie avec un foie homogène mais très dense, la vascularisation et les canaux biliaires semblent raréfiés.

Après ponction de l'épanchement, le coeur retrouve très vite sa taille normale et la chienne s'améliore d'autant plus.

Une échocardiographie permet d'exclure une origine cardiaque à l'épanchement mais montre une baisse de contractilité (FR basse à 23%) sans retentissement sur la taille des cavités et sans insuffisance associée.

La chienne est rendue avec une ordonnance de cortisone et doit être revue régulièrement.

10 jours après le 1er épisode, l'épanchement récidive  et la chienne n'a jamais été vraiment bien comme auparavant (ce qui est étrange...). Une échographie plus poussée (au médiastin crânial) met alors en évidence une volumineuse masse en avant du coeur et au contact du péricarde (sans y être attachée).

Une ponction est réalisée, on y voit une population cellulaire importante, essentiellement représentée par la lignée lymphocytaire, des lymphoblastes aux lymphocytes, et avec de nombreuses mitoses.

De nouvelles radiographies thoraciques montrent la volumineuse masse dans le médiastin crânial. Les 1ères radios n'avaient rien révélé de particulier.

 

Conclusion: diagnostic de lymphome médiastinal avec suspicion d'infiltration hépatique. L'épanchement péricardique ne peut s'expliquer que par un envahissement du péricarde car la masse est extra-péricardique. La baisse de la FR (persistante sur plusieurs mesures) peut également être dûe à un envahissement tumoral; une cause très rare de CMD étant le lymphome.

A noter que les analyses biochimiques sont normales, la NFS également, et qu'aucun noeud lymphatique externe n'était hypertrophié.

 

Ce cas illustre la complexité de relier différents signes cliniques ensemble, la nécessité de répéter des examens pertinents et surtout le fait que l'obtention d'un diagnostic prend du temps, particulièrement face à un cas compliqué comme celui-ci...cas-cliniques-2-5043.JPGcas-cliniques-2-5045.JPGcas-cliniques-2-5047.JPG

Publié dans médecine interne

Commenter cet article

louisa 05/01/2014 15:11


Trop cool!!

Anthony 01/12/2012 17:50


Bonjour,


existe t-il un espoir de voir un chat en bonne forme guérir d'un lymphome médiastinal?


La chimio obtient t'elle de bons résultats?


Cordialement.

niko 13/10/2011 22:24



Bonsoir,


Un p'tit coucou sur votre blog, j'aimerai vous proposer si cela vous dit la découverte du hockey au travers d'une créa :
http://www.nicolaslizier.com/article-creation-hockey-sur-glace-jonathan-toews-86043806.html


Je vous remercie passez une bonne fin de semaine
Amicalement


Nicolas



aloui 21/11/2010 13:56



treès intéressant!!! mais quel a été le devenir de la chienne?



Kikivet 03/12/2010 16:15



la propriétaire n'a pas souhaité faire de chimiothérapie, la chienne a dû être euthanasiée lorsque ça n'a plus été.